Version Française English version
Rechercher sur le site
Loading

Historique

Valmeinier, de « val-minier », peut-être à cause de la présence de minerai de cuivre argentifère et de plomb exploité sur place de façon artisanale au 18ème siècle ; à cause aussi de la présence de filon d'anthracite exploité surtout sur le plan familial pour le chauffage domestique.

Valmeinier, Vallée de la Neuvache, aux pentes abruptes dont la terre était retenue par des terrasses encore visibles en hiver : terrasses pour la culture des céréales (seigle surtout) mais aussi fèves, raves, … et pommes de terre à partir du 18ème siècle ; cônes de déjections avec leur ruisseau où sont nés les villages aux maisons de bois et de pierre, imbriquées les unes dans les autres pour laisser plus de place aux cultures, aux pâturages s'étageant entre 1300 et 1800 m d'altitude, jusqu'à 2500 m pour la transhumance d'été. Ici, donc, une vie agro-pastorale difficile, quasi immuable du 12ème au 20ème siècle, rythmée par les saisons, réglée par les pratiques religieuses, comme en témoignent les croix plantées ça et là, les chapelles des hameaux, l'église plusieurs fois reconstruite.

Cependant, malgré les épidémies (peste au 17ème siècle), les guerres, le sac de Valmeinier par la Révolution Française en 1793, les années de mauvaise récolte, la population augmente, atteignant son maximum (850 habitants) en 1848.

A partir de là, avec l'industrialisation commence le déclin. De bi-actifs pendant quelques années (usine ou mine et travail des champs), les hommes deviennent ouvriers d'usine et quittent la montagne pour s'installer sur leur lieu de travail. Et Valmeinier se meurt peu à peu, ne comptant plus qu'une cinquantaine d'habitants permanents en 1971 avec la fermeture de la dernière de ses cinq écoles en 1972.

C'est alors qu'une nouvelle équipe arrive en tête de la commune et choisit le développement touristique de Valmeinier villages, avec l'équipement du Crêt du Quart opérationnel l'hiver 73/74, suivi de l'équipement du Chef Lieu (l'entre deux villes) en 1984-85-86 avec deux centres de vacances, des co-propriétés, des locaux commerciaux, une école neuve, un transval pour relier les deux versants de la vallée, le télésiège du Roy.

En 1986 débute la 3ème phase du développement touristique de Valmeinier avec la construction de la route, de remontées mécaniques et des premiers hébergements sur 1800 (Auberge du Grand Fourchon, Aquarius Club Med, Les Carrettes etc...), Valmeinier 1800 qui n'allait cesser de s'équiper et d'améliorer ses capacités d'accueil avec Pierre et Vacances, Odalys, Espace 2... dans ce cadre largement ouvert sur des paysages à découvrir.
 

Germaine Mulet

 

Livre à découvrir  :    "Valmeinier d'hier à aujourd'hui"
En vente au tabac presse Place Tobago 1800 ou sur commande en nous retournant votre règlement
(28 € + 4 € de frais de port), à envoyer à :

Association du Patrimoine
Mairie de Valmeinier
73450 Valmeinier